Skip to content

Bangladesh : « J’ai vendu le symbole de mon amour pour survivre »

Le Bangladesh est l’un des pays du monde les plus vulnérables aux changements climatiques. Il est donc plus à risque d’être touché par l’augmentation de la fréquence et de la sévérité des phénomènes météorologiques actuels, tels que les inondations, les cyclones tropicaux, les ondes de tempêtes et les sécheresses qui intensifient le cycle de la pauvreté et l’insécurité alimentaire.

CARE est à l’œuvre au Bangladesh depuis 1949, aidant les personnes et les communautés les plus vulnérables à devenir plus résilientes aux épreuves, qu’il s’agisse de désastres reliés au climat, d’insécurité alimentaire, de maladies ou de périodes sans travail. CARE Bangladesh se concentre à autonomiser les femmes afin qu’elles sortent leur famille et leur communauté de la spirale de la pauvreté.

Koriful est l’une de ces femmes.

Imaginez que vous deviez vendre votre alliance pour pouvoir mettre de la nourriture sur la table. C’est ce que Koriful a été forcée de faire, mais en fait elle n’a pas vendu sa bague. Elle a vendu un piercing rose de nez qui symbolise le mariage dans les régions rurales du Bangladesh.

Koriful, 40 ans, est une mère de trois enfants qui vit dans le petit village de Nilphamary, dans le nord-ouest du Bangladesh. Mariée au début de l’adolescence, elle a consacré sa vie à prendre soin de sa famille. Depuis toujours, elle a l'habitude de travailler durement.

Il y a cinq ans, la vie l’a particulièrement éprouvée alors que son mari, Anis, a perdu son emploi. Depuis, toute la famille dépend d’elle. Pourtant, Koriful n’a aucun revenu.

« Nous avons dû tout vendre. Il n’y avait pas suffisamment à manger. Nous avons emprunté de l’argent, mais les prêteurs voulaient que nous remboursions cinq fois le montant qu’ils nous avaient donné. Je n’ai donc pas eu le choix. J’ai dû vendre mon précieux piercing offert par mon mari à notre mariage », explique Koriful.

Dans le milieu rural du Bangladesh, la valeur symbolique d’un piercing de nez dépasse largement toute valeur monétaire, puisque c’est souvent le cadeau d’un fiancé à la mariée. Ce bijou symbolise l’état matrimonial. Perdre ce piercing, c’est comme devenir divorcée ou veuve.

Heureusement, Koriful a pu joindre un groupe d’aide composé de femmes et créé par CARE. Grâce à un petit prêt accordé par le groupe, elle a été en mesure de démarrer une entreprise avec son mari. Le couple vend maintenant du poisson séché dans un marché local. La petite entreprise a progressivement grandi et, avec le temps, Koriful a pu racheter le piercing de nez si cher à son cœur.

« Nous allons bien maintenant. J’espère que nous pourrons bientôt bâtir une meilleure maison avec plus d’espace pour nos enfants », dit-elle en souriant.

L’histoire de Koriful ressemble à celle de plusieurs femmes vulnérables au Bangladesh. Le projet de CARE appelé SETU – Social and Economic Transformation of the Ultra Poor – aide des gens et des ménages du nord-ouest du Bangladesh à devenir autosuffisants à long terme sur le plan économique. Fortement axé sur les femmes, ce projet permet aux femmes extrêmement pauvres de gagner en confiance et de jouer un rôle important dans le processus de prise de décision au sein du foyer.

Vous pouvez aider des femmes comme Koriful à surmonter les effets des changements climatiques.

DONNEZ MAINTENANT

TOUS LES CADEAUX ASSORTIS X2

40+ CADEAUX À CHOISIR