Retourner la gentillesse : Dr Paul Loofs


Plus de 65 ans ont passé, mais le Dr Paul Loofs se souvient parfaitement bien de ce jour où, en 1947, un colis CARE a été livré à sa maison endommagée par les bombardements, en Europe centrale. Pour sa famille, qui tentait de se remettre des contrecoups de la Deuxième Guerre mondiale, ce colis représentait tellement plus que les conserves de nourriture qu’il contenait.

« Le simple fait que des personnes aient envoyé quelque chose à des gens qu’elles ne connaissaient pas et qui, jusqu’à récemment, étaient des ennemis m’a fait forte impression, dit-il. Je tenais à retourner cette gentillesse. »

Bien qu’il lui ait fallu un peu de temps, c’est exactement ce qu’il a fait et ce qu’il continue de faire. En 1951, Dr Loofs a immigré au Canada et, en 1959, il a versé son premier petit don à CARE.

« Ce que j’apprécie de CARE, c’est qu’elle s’est donné un pouvoir d’action qui lui permet actuellement d’être un catalyseur de changement, explique-t-il. Elle va vraiment à la source des problèmes. »

Durant de nombreuses années, il a travaillé pour le gouvernement fédéral à Ottawa, puis il s’est installé à Victoria après sa retraite. Même s’il a quitté le marché du travail, il ne s’est pas pour autant mis en mode inaction. Maintenant âgé de plus de 80 ans, Dr Loofs effectue du travail pour des missions médicales en mettant à contribution son doctorat en éducation des adultes et en linguistique afin d’agir comme interprète. Comme il a de la famille au Honduras, il voyage aussi très souvent pour passer du temps avec elle.

Dr Loofs mentionne qu’il a pu mesurer de ses propres yeux toute l’importance de CARE, ayant été témoin des durs lendemains de la Deuxième Guerre mondiale et de plusieurs projets menés par CARE. Marié depuis 14 ans à une Hondurienne, il a également pu observer avec fierté les projets de CARE au Honduras, en Amérique centrale, dont le projet PROSADE.

Le projet PROSADE de CARE dans le sud du Honduras vise à accroître la production alimentaire locale, à garantir un accès fiable à l'eau salubre et à promouvoir les bonnes pratiques d'assainissement et d'hygiène. Il est réalisé avec l'appui financier du gouvernement du Canada par l'entremise du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (MAECD).

« C’est le genre de choses que j’aime voir. Des projets comme PROSADE aident les petits agriculteurs du Honduras, l’un des pays les plus pauvres que je connais. C’est gratifiant pour moi de voir qu’une grande organisation comme CARE consacre le temps et les efforts qu’il faut pour aller à la base des problèmes et donner un coup de main aux gens ordinaires souvent oubliés. »

Dr Loofs a été un donateur de CARE durant plus de 50 ans. Il a aussi fait un don à CARE dans son testament afin de s’assurer que son engagement dans l’organisation lui survive.

Pour honorer son profond dévouement à lutter contre la pauvreté, CARE Canada lui a remis la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II, en avril 2013.

« Je suis ému d’avoir reçu cette distinction, et je l’accepte avec une grande humilité, sachant que d’autres la méritent plus que moi et ont fait encore plus. »

On peut dire sans se tromper que Dr Loofs a assurément retourné la gentillesse qui lui avait été réservée il y a de nombreuses années, au moment où il a reçu un simple colis CARE. Mille fois depuis, il s’est dédié à aider les autres sans compter.

DONNEZ MAINTENANT