Skip to content

Soudan du Sud : unis, nous progressons

Dans la langue locale lotuko, « ituba » signifie « unis, nous progressons ». C’est aussi le nom choisi par un groupe de 30 femmes en Équatoria de l’Est, au Soudan du Sud, à l’occasion du premier mois d’existence de leur association villageoise d’épargne et de crédit (AVEC).

Les groupes AVEC sont une nouvelle initiative de CARE en Équatoria de l’Est – mais ce n’est pas une nouveauté pour CARE. Les AVEC représentent un projet novateur de CARE qui, depuis des années, favorise l’autonomie de nombreuses femmes à travers le monde – particulièrement les femmes vulnérables. Les groupes d’épargne aident les femmes à avoir un revenu, à prendre leurs propres décisions financières et à mieux contrôler leur vie.

Après un mois de formation et de rencontres guidées, le groupe a vécu l’étape marquante du « premier jour d’économie », qui est le réel coup d’envoi du groupe, explique Stephen Oduho, un responsable de CARE. Une contribution obligatoire de 2 livres sud-soudanaises fait partie des fonds initiaux. Cette contribution vise à assurer un fonds d’urgence pour aider les membres en situation de détresse. Elle permet aussi à chaque personne d’acheter autant d’actions qu’elle le veut.

La cérémonie soulignant le dépôt des contributions et la fermeture sécuritaire de la petite caisse par trois détenteurs de clé revêt une signification importante. Elle est égayée par des applaudissements et des cris de joie ponctués de « ituba ». Après une heure de réjouissances et de discussions, les femmes ont établi leur objectif : économiser une impressionnante somme de 600 livres sud-soudanaises, soit environ 8 $US. Ça peut sembler peu, mais c’est suffisant pour acheter près de 10 kg de riz au marché. Comme le note Oduho : « C’est un concept formidable. L’argent ne reste pas longtemps dans la petite caisse, il circule constamment! »

Ce groupe d’épargne n’aurait pu être mis en place à un meilleur moment pour ces femmes, puisque le Soudan du Sud est plongé dans une période d’hyperinflation depuis janvier 2017. Économiser, pouvoir emprunter et créer des alternatives d’affaires… Ajoutées aux traditionnelles pratiques d’agriculture, ces possibilités n’ont jamais été plus essentielles. Dans une économie informelle auparavant dépendante du troc et de l’autoproduction de nourriture, l’argent est soudainement devenu la monnaie principale de la vie de tous les jours. Dans ce contexte, le groupe AVEC positionne les femmes au cœur d’un nouveau marché.


En savoir plus à propos du travail de CARE au Soudan du Sud

Donner un coffret d'épargne et de crédit pour village

TOUS LES CADEAUX ASSORTIS X2

40+ CADEAUX À CHOISIR