Questionnaire : profil d’employés de CARE Canada

Il n’y a que de bons mots à dire sur les employés de CARE. Le temps qu’ils consacrent à donner et à se donner, leur engagement et leur passion ont réellement eu des répercussions positives sur des millions de personnes vivant dans la pauvreté.

Voici l’un des membres inspirants de CARE Canada. Il s’agit d’ Ally Crofton, agente de programme et d’égalité des genres pour l’équipe d’aide humanitaire et l’équipe d’urgence ainsi que pour l’équipe d’autonomisation économique des femmes de CARE Canada. Elle confie ici ce qui l’allume dans son travail pour CARE Canada et ce qui la motive à faire tout ce qu’elle fait.

1. Quel est votre rôle chez CARE Canada?

Je suis agente de programme et d’égalité des genres pour l’équipe d’aide humanitaire et l’équipe d’urgence ainsi que pour l’équipe d’autonomisation économique des femmes de CARE Canada.

En résumé, je soutiens la gestion des projets des opérations d’urgence, en aidant notamment les gens à recevoir des fournitures vitales dans diverses situations humanitaires. Je peux aider des personnes touchées par un tremblement de terre ou qui fuient la violence. Je m’occupe aussi de projets de développement à long terme axés sur l’autonomisation économique des femmes. Je contribue à faire en sorte que les femmes aient accès à des banques, à des prêts et à des revenus et aussi qu’elles puissent se façonner un avenir indépendant et durable.

Mon équipe et moi, nous ne ménageons aucun effort pour développer des programmes de haute qualité qui auront le plus d’effets positifs sur les gens – surtout sur les femmes et les filles – de même que sur les communautés avec lesquelles nous travaillons. Pour la plupart, les projets qui m’occupent en ce moment se déroulent en Asie du Sud et en Afrique, mais à l’époque où j’étais chez CARE, je me dédiais à des projets en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie.

Le mot « genre » dans mon titre signifie que je m’assure que l’égalité des sexes est une priorité dans nos programmes. Je veille à ce que les voix des femmes soient entendues dans les communautés, à ce que les femmes profitent d’une égalité de chances et à ce qu’elles travaillent avec des équipes afin de bâtir des compétences en sexospécificités.

2. Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre emploi?

La variété! Comme je fais à la fois du travail de développement et d’urgence, j’ai la possibilité de comprendre comment CARE répond à des besoins immédiats qui sauvent des vies et comment elle intervient après une crise ou une situation d’urgence pour bâtir des communautés résilientes et dynamiques.

Le fait de pouvoir travailler avec des collègues qui proviennent de partout au monde est aussi un énorme privilège. J’ai l’impression de toujours apprendre quelque chose de nouveau sur différentes cultures et sur différentes façons de vivre. C’est génial de voir tout ce que nous avons en commun, où que nous vivions et quoi que nous fassions. Rencontrer et collaborer avec des gens qui ont à cœur d’améliorer leur pays et leur communauté, c’est une formidable source d’inspiration.

3. Quels sont vos plus grands défis – peut-être pas nécessairement par rapport à vos tâches, mais en termes d’ampleur des défis que votre secteur d’activité doit relever?

Deux points me viennent à l’esprit : l’importance des besoins qu’il y a sur la planète et l’importance de travailler avec les organisations locales. La situation humanitaire catastrophique en Irak, au Soudan du Sud et au Yémen – juste pour ne nommer que quelques pays – est amplifiée par la sécheresse extrême qui sévit presque partout en Afrique subsaharienne ainsi que par la persistance de l’insécurité en Afghanistan. Cela signifie que nous sommes aujourd’hui confrontés à des besoins humanitaires mondiaux sans précédent qui doivent trouver un apaisement grâce à des fonds adéquats. Que ce soit à travers des programmes humanitaires ou de développement, nous devons soutenir les efforts communautaires et les organisations locales dans les pays où nous œuvrons si nous voulons renforcer les communautés et leur permettre de se renforcer elles-mêmes. Nous pourrons ainsi nous assurer que nos approches sont culturellement appropriées et durables.

4. Selon vous, qu’est-ce qui distingue CARE des autres organisations internationales d’aide humanitaire et de développement?

La préoccupation de CARE à l’égard des femmes et des filles ainsi que son souci de favoriser l’égalité homme-femme est l’une des grandes raisons qui expliquent pourquoi je souhaitais travailler pour CARE. L’engagement de CARE à proposer des programmes de grande qualité se reflète par l’intérêt constant qu’elle porte aux femmes et aux filles, lesquelles illustrent le visage de la pauvreté. CARE comprend la nécessité de s’attaquer aux causes profondes de la pauvreté (dont l’inégalité entre les sexes) plutôt que d’appliquer des solutions de fortune.

5. Pouvez-vous nous parler d’un projet ou d’un voyage qui a eu un impact particulier et inoubliable sur vous?

En 2016, j’ai fait un voyage à Kupang, en Indonésie, afin d’encadrer une formation de renforcement des capacités et d’effectuer une visite pour suivre une initiative que nous appuyons. Cette initiative aide des éleveuses de porcs à développer et à améliorer leur petit élevage et à commercialiser leurs produits de façon plus profitable et novatrice. J’adore rencontrer les femmes dans les communautés, les entendre me parler des affaires qui les occupent et voir comment notre initiative a amélioré leur vie. Ça me rappelle combien mes collègues et moi sommes passionnés et déterminés à mettre toutes les énergies nécessaires pour que les projets que nous menons réussissent. Les éleveuses de porcs apprécient énormément l’aide offerte par CARE – elles m’ont même déjà offert un porcelet!

6. Quel pays n’avez-vous pas visité et aimeriez-vous découvrir?

J’ai déjà fait un court séjour au Moyen-Orient, mais je souhaiterais y retourner plus longtemps! Les gens y sont accueillants et chaleureux, et la nourriture y est un délice. Là-bas, tout a une histoire fascinante. Et la culture m’y interpelle beaucoup.

7. Que voudriez-vous que les Canadiens sachent à propos du travail que vous réalisez et que CARE effectue?

Le travail de CARE permet d’autonomiser des femmes et d’aider des communautés à survivre à des crises et à les surmonter. Parfois, quand je suis à mon bureau, devant mon ordinateur, je sens toute la distance qui me sépare des communautés avec lesquelles je travaille. Mais dès que je m’arrête un moment et que je me remémore tous les changements mis en marche et toutes les femmes que j’ai rencontrées durant mes voyages, je mesure la valeur de notre travail. Je remercie aussi intérieurement les Canadiens dont la générosité permet de rendre le monde meilleur.