Skip to content

La crise en Syrie sévit depuis déjà 8 ans : le souhait d’une mère

Amani (name changed) with her three children inside Al-Rahma Camp

Amani* est originaire de la petite ville de la Goutha orientale, en Syrie, où toutes les maisons ont été rasées en raison des conflits en cours. Son père et trois de ses oncles ont été tués sous ses yeux. Elle se souvient de l’une de ses tantes qui a été battue, violée et aussi exécutée sous son regard impuissant. Même si tous les habitants de son village ont fui, Amani ainsi que son mari Khaled et leurs trois enfants sont restés sur place dans la ville assiégée de la Goutha orientale. Mais comme la vie s’y est révélée tout simplement intolérable, Amani a décidé de s’éloigner de son mari et de rechercher ailleurs un lieu plus sûr pour protéger ses enfants contre les frappes aériennes.

Elle a atteint le gouvernorat de Soueïda alors qu’il était couvert de neige. La plupart des gens étaient rassemblés autour de leurs appareils de chauffage. Mais Amani n’a pu trouver d’abri pour ses enfants. Elle a donc poussé plus loin et s’est rendue au gouvernorat de Kuneitra, où elle s’est finalement installée dans un campement situé sur une terre rocailleuse près de la frontière israélo-syrienne, loin de toute zone habitée.

Amani a trois enfants, Hala, Omar et Sanad. Elle vit avec eux dans une petite tente qui offre peu de protection contre les étés chauds et les hivers froids. Chaque jour, elle doit parcourir une longue distance pour aller chercher de l’eau potable. Comme l’endroit regorge de serpents et de scorpions, elle a constamment peur pour ses enfants.

Al-Rahma Camp

Amani dit que l’endroit est rempli de pierres et de buissons épineux. Elle passe des heures à extraire les épines des pieds de ses enfants quand ils ont fini de jouer et panse les blessures qu’ils se font en trébuchant sur les rochers.

« Mon seul souhait, c’est d’avoir une vie normale et digne avec mon mari et mes enfants, loin de la guerre et de tout cet environnement dangereux », confie Amani.

* Tous les noms ont été changés à des fins de sécurité et de confidentialité.


Le conflit en Syrie a éclaté il y a déjà 8 ans. Plus du quart de la population a fui le pays et plus de 6 millions de personnes y vivent toujours, déplacées de leur foyer. Des centaines de milliers d’innocentes personnes ont perdu la vie dans le conflit.

CARE a commencé à collaborer avec des partenaires en Syrie et elle est à l’œuvre sur le terrain, fournissant du soutien aux réfugiés en Jordanie, au Liban, en Turquie et en Égypte.

Voyez comment vous pouvez aider

TOUS LES CADEAUX ASSORTIS X2

40+ CADEAUX À CHOISIR