ALERTE : EBOLA EN RDC

LES AUTORITÉS SANITAIRES LUTTANT CONTRE L’ÉPIDÉMIE D’EBOLA EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO (RDC), DES ORGANISMES TENTENT D’EN ENRAYER LA PROPAGATION AUX PAYS VOISINS.

Contexte :

L’Ebola est une fièvre hémorragique rare mais généralement mortelle. Depuis la découverte du virus en 1976, la République démocratique du Congo (RDC) a connu 10 épidémies de fièvre hémorragique Ebola (FHE). Le 1er août 2018, le ministère de la Santé de RDC a avisé l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qu’une nouvelle épidémie de FHE sévissait dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, dans l’est du pays. Le Nord-Kivu, où vivent 8 millions de personnes, est l’une des provinces les plus densément peuplées de RDC. Elle est limitrophe de quatre autres provinces, de l’Ouganda et du Rwanda.

 

Nouvelles importantes :

  • Depuis le début de l’épidémie d’Ebola en août 2018, plusieurs zones sanitaires des provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, dans l’est de la RDC, ont signalé à maintes reprises des cas confirmés, probables et suspects d’Ebola.
  • D’après l’OMS, 823 cas de FHE ont été répertoriés (762 confirmés et 61 probables) à ce jour (12 février). On dénombre 517 décès, soit un taux de létalité moyen de 63 %.
  • L’épidémie se propage dans des régions touchées par la violence et les conflits armés, ce qui la rend très difficile à endiguer. Selon l’OMS, « la fragilité en matière de sécurité dans le Nord-Kivu et en Ituri complique d’autant plus la mise en œuvre d’activités d’intervention. »
  • On ne recense pour l’heure aucun cas confirmé dans les pays voisins. Néanmoins, des provinces limitrophes de l’Ouganda, du Rwanda et du Soudan du Sud sont touchées.
  • On estime que 60 000 personnes franchissent chaque jour la frontière entre le Rwanda et la RDC. D’après le directeur général adjoint de l’OMS Peter Salama, responsable de la préparation et de l’intervention d’urgence, au moins 30 000 commerçants informels effectuent des allers-retours entre l’Ouganda et la RDC, ce qui constitue un défi majeur au chapitre de l’intervention contre l’Ebola.
  • Compte tenu de la situation déjà fragile au Soudan du Sud, les mesures de préparation sont essentielles pour éviter la propagation.

« Il est absolument primordial que nous soyons préparés à une propagation éventuelle de l’Ebola au-delà des frontières de la République démocratique du Congo. »

DR MATSHIDISO MOETI

DIRECTEUR RÉGIONAL DE L’OMS POUR L’AFRIQUE

CARE intervient :

CARE possède une solide expérience en matière d’intervention, acquise lors de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest de 2014. CARE intervient pour enrayer cette nouvelle épidémie depuis août 2018 et devrait être en mesure d’aider 240 000 personnes. Notre mission vise à :

  • Approvisionner 11 centres de santé en eau et en équipement de protection individuelle, ainsi qu’à former le personnel médical aux mesures préventives contre l’Ebola.
  • Distribuer des trousses d’hygiène aux femmes et aux jeunes filles en des lieux et à des moments opportuns pour elles. Ces trousses contiennent du savon ou du désinfectant pour les mains, des rasoirs et des seaux en plastique.
  • Fournir à 60 écoles des dispositifs de lavage des mains et y entreprendre des efforts de sensibilisation.

VOTRE AIDE EST VITALE

En situation d’urgence, une intervention rapide sauve des vies. Faites dès aujourd’hui un don au Fonds d’intervention d’urgence de CARE Canada.

PRESSE

CARE met à la disposition de la presse un porte-parole régional. Contact :

Darcy Knoll, spécialiste en communication, CARE Canada
darcy.knoll@care.ca | 1-613-228-5641