Skip to content

Rebondir grâce à la communauté

Bien que j’aie eu la chance de grandir à Montréal dans une famille aisée, j’ai eu de la difficulté à joindre les deux bouts plus tard dans ma vie.

J’ai connu ce sentiment d’impuissance qui vous envahit lorsque vous avez l’impression que la situation est sans issue et que vous ne savez pas comment vous en sortir. Mais j’ai aussi pu constater que la mobilisation de la communauté peut tout changer.

Mon conjoint Grant et moi sommes d’anciens fermiers à la retraite. Nous vivons sur une petite île au Yukon. À l’époque, nous vendions les produits que nous cultivions pour subvenir à nos besoins. Notre entreprise n’était pas très rentable, mais nous avions suffisamment d’argent pour vivre.

Puis, un jour, notre vie a basculé. Un incendie a ravagé la moitié de notre serre et détruit la quasi-totalité de nos cultures et de notre équipement. C’est à ce moment-là que j’ai compris qu’une catastrophe peut survenir n’importe quand et tout anéantir en très peu de temps.

« Je suis convaincue qu’ensemble, nous pouvons être des vecteurs de changement. Des personnes de partout dans le monde se sont battues de génération en génération pour un monde plus juste. Nous devons poursuivre leur mission. C’est ce que mon don par testament me permet de faire. » 

Karen Digby

Tout ce qui m’importait alors, c’était de m’en sortir. Ce qui s’est passé ensuite m’a laissée sans voix : les membres de notre merveilleuse communauté se sont cotisés pour nous permettre de remplacer notre serre et d’acheter de nouveaux équipements.

Leur générosité m’a profondément émue. J’ai compris que la force d’une communauté réside dans la volonté de se soutenir les uns les autres. Les dons mensuels que Grant et moi versons dorénavant à CARE Canada renforcent ce sentiment d’appartenance. C’est aussi la raison pour laquelle j’ai décidé de faire un don par testament à l’organisme. Je sais que cet argent donnera à de jeunes femmes le coup de pouce dont elles ont besoin pour se sortir de situations qui semblent sans issue.

Notre don sera modeste, mais nous savons que même le plus petit don a son importance. Plusieurs autres donateurs font la même chose que moi. Je suis persuadée qu’ensemble, nous pouvons accomplir de grandes choses, même après notre décès. Selon moi, il n’y a pas plus bel héritage que celui-là.