Skip to content

Entrevue : Camilla Schramek de CARE

Nous sommes tous des as du climat chez CARE, mais notre équipe compte des superstars absolument fantastiques qui s’affairent tout particulièrement à adapter nos programmes en fonction des changements climatiques, qui se penchent sur la manière dont nous promouvons et influençons les changements de politique, et plus encore. Parmi nos plus brillantes étoiles, nulle autre que Camilla Schramek!

Camilla Schramek. climate change communications for CARE

1. Quel est votre rôle au sein de CARE?

Je suis responsable des communications en matière de changements climatiques chez CARE. [i] Mon rôle consiste à faire connaître le travail exceptionnel qu’accomplit notre équipe en ce qui a trait à la crise climatique. Dans le cadre de mes tâches principales, je dois imaginer des stratégies de communication, interagir activement sur Twitter de même que sur les autres réseaux sociaux, collaborer avec des spécialistes techniques de CARE dans le but de concevoir des documents de communication complets et faciles à comprendre, gérer le site careclimatechange.org, rédiger et publier des rapports, ainsi que diriger les communications relatives aux changements climatiques de CARE lors d’événements internationaux tels que le prochain Sommet des Nations Unies sur le climat à New York.

2. Comment avez-vous découvert que cette carrière était celle que vous souhaitiez poursuivre?

J’ai toujours été passionnément animée par la lutte contre les changements climatiques et l’injustice sociale. Après m’être investie dans des projets communautaires, notamment la campagne de désinvestissement des combustibles fossiles et diverses marches pour le climat organisées en ville, je me suis fait la voix et la défenseure de cette crise majeure à laquelle nous sommes tous confrontés. Je voulais faire appel aux compétences que j’avais acquises sur le terrain et les mettre en pratique à l’échelle internationale. La mission de CARE est au cœur de la mienne, et chaque jour je me lève ambitieuse de partager et de défendre les intérêts des communautés avec lesquelles nous travaillons et qui sont particulièrement touchées par la crise climatique.

3. Quel est VOTRE plus grand défi dans l’exercice de vos fonctions?

Compétence, compétence, compétence. Je suis la seule personne chez CARE précisément chargée des communications au chapitre des changements climatiques. Tandis que certains autres de mes collègues s’attardent à tout un ensemble de questions, dont les changements climatiques, je suis mandatée pour faire connaître les efforts mis de l’avant par CARE face à la crise climatique au nom de la confédération. Du reste, le vent souffle dans nos voiles. En effet, CARE rehausse de jour en jour son engagement et ses communications sur le plan des changements climatiques, car il est aujourd’hui impossible d’ignorer les conséquences de ceux-ci sur les communautés auprès desquelles nous œuvrons. J’ai aussi constaté que le travail réalisé grâce à la renforce le désir de CARE de s’engager dans la lutte pour la justice climatique.

4. Qu’est-ce qui vous attend dans les prochains mois?

Cette semaine, je participe au Sommet du Secrétaire général des Nations Unies sur l’action pour le climat à New York. Du 20 au 27 septembre, des millions de personnes partout dans le monde, y compris le personnel de nombreux bureaux de CARE, descendront dans les rues pour faire monter la pression sur les gouvernements réunis à New York. Ce sommet tombe à un moment critique, alors que l’urgence d’agir pour prévenir une catastrophe climatique se fait de plus en plus pressante. Le Sommet vise à dynamiser l’engagement social en faveur de l’Accord de Paris et à en accélérer les mesures de mise en œuvre. De plus, il doit servir de vitrine à l’accroissement de l’intérêt politique collectif et mettre en valeur l’ampleur des mouvements citoyens. CARE, à l’instar de millions d’autres personnes et organisations, exige que les dirigeants reconnaissent l’urgence de la situation et se mobilisent pour agir en conséquence, en particulier les plus gros pollueurs.

5. Que devraient savoir les Canadiennes et Canadiens à propos de notre travail?

Chacun d’entre nous a une voix, et nous pouvons tous, à la fois individuellement et collectivement, contribuer à la lutte contre la crise climatique. CARE Canada défend de façon remarquable les intérêts en matière de changements climatiques et invite les Canadiens et les Canadiennes à se joindre à elle durant la Semaine mondiale d’action, qui se déroulera du 20 au 27 septembre : Le climat est l’affaire de tous (#CARE4climate), et ensemble, nous avons le pouvoir de veiller à ce que personne ne soit laissé pour compte.


[i] Camilla se consacre à la plateforme sur les changements climatiques et la résilience, à la (programme de sensibilisation aux changements climatiques et de promotion de la résilience).