Skip to content

Reportage photo : les fermes familiales dans le monde

Saviez-vous que les fermes familiales représentent environ 70 à 80 % des terres agricoles dans le monde?

William and Martha from Kukurina, Papua New Guinea

William et Martha, originaires de Kukurina, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, ont huit enfants. Ensemble, la famille cultive le cacao.

« J’espère qu’un jour, ma famille disposera de liquidités et d’une source de revenu, ce qui lui permettrait de subvenir indéfiniment à ses besoins, a expliqué William. Je veux voir ma famille heureuse et atteindre ses objectifs. »

Plus de 80 % de la valeur alimentaire mondiale est attribuable aux fermes familiales

Arwa Abu Hnaish in Palestine

Arwa Abu Hnaish cueille des concombres dans la ferme maraîchère de sa famille, située dans le village de Furush Beit Dajan, en Cisjordanie. Dans cette région, CARE travaille avec des agriculteurs locaux à l’amélioration des techniques de culture.

À l’échelle mondiale, les femmes réalisent près de 50 % des travaux agricoles; pourtant, elles ne détiennent que 15 % des terres

Francisco Guarchaj Tzaput, Guatemala

Francisco Guarchaj Tzaput, que l’on voit photographié avec sa petite-fille, Catarina Carolina Rosario Rajpop, tient dans ses mains une variété de produits que cette dernière a cultivés dans sa parcelle de jardin, au Guatemala.

Catarina a rejoint un groupe local de femmes soutenu par CARE et qui offre de la formation sur les techniques agricoles propres à la région. Elle apprend à cultiver un potager et à diversifier ses cultures. Alors qu’avant elle achetait tout au marché, elle cultive maintenant ce dont elle a besoin.

Plus de 80 % de l’ensemble des exploitations agricoles dans le monde ont une superficie inférieure à 2 hectares

Elisa da Costa with husband Eduardo dos Santos

Elisa da Costa et son mari, Eduardo dos Santos, sont photographiés ici avec leur fils devant leurs caféiers.

Elisa est la dirigeante du groupe MAKA’AS de CARE dans son village du district de Liquica, au Timor oriental. Le programme MAKA’AS vise à consolider le savoir-faire de femmes et d’hommes issus de ménages vulnérables dans six villages du Timor oriental afin d’accroître leur résilience aux conséquences des changements climatiques.

Vous pouvez aider les familles d’agriculteurs du monde entier à accroître leur production, à vendre leurs produits, à subvenir à leurs besoins et à nourrir leur communauté