Rencontre : Evarest Ochola, CARE

Membre de l’équipe d’intervention d’urgence de CARE depuis 2016, Evarest Ochola est spécialiste des enjeux liés à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène.

Evarest Ochola

« La nouvelle de mon déploiement au Yémen, où un conflit est en cours, a d’abord suscité une grande inquiétude chez les miens. Puis, en arrivant au bureau national, je me suis aussitôt pris d’affection pour son personnel qui, malgré de nombreux obstacles quotidiens, achemine du soutien humanitaire dans des endroits isolés. J’ai mené des missions difficiles et dangereuses sur lesquelles planait une grande incertitude (les frappes aériennes). Ces expéditions pouvaient se révéler démoralisantes. Mais j’ai ensuite compris que ma vocation était d’aider CARE à fournir des services vitaux aux personnes les plus vulnérables, dans le cadre des plus graves situations humanitaires sur la planète. Voilà qui a réaffirmé ma détermination. Je suis ravi et reconnaissant d’avoir pu appuyer le bureau national dans sa mission consistant à fournir des programmes humanitaires de qualité dans un contexte si difficile. »

Evarest est membre de l’équipe d’intervention d’urgence de CARE (RRT), composée de spécialistes compétents prêts à intervenir en situation d’urgence. Comptant plus de 10 ans de service au sein du secteur humanitaire, Evarest s’acquitte avec passion de sa tâche visant à aider les populations et à répondre à leurs besoins essentiels en situation d’urgence. Son intérêt marqué pour la santé publique se double d’une vaste expérience. Il est titulaire d’un baccalauréat en génie civil et d’une maîtrise en Traitement des eaux usées. Il a travaillé dans de nombreux pays et dans des contextes parfois difficiles : pendant les guerres qui ont frappé le Yémen, le Darfour et le Soudan, et lors de l’épidémie d’Ebola en Sierra Leone et en République démocratique du Congo (RDC). Intervenant sur le terrain ou à distance, Evarest a soutenu plus de 15 bureaux locaux de CARE en situation de crise.

Evarest est marié et père de deux enfants. Lorsqu’il n’est pas en déplacement, il aime travailler pour CARE à domicile, et ainsi passer du temps auprès de sa famille.

« À titre de membre de RRT, je suis intervenu dans certains des contextes de crise humanitaire les plus difficiles. Mais quand je songe à l’importance du soutien que j’apporte aux bureaux nationaux lors de mes déploiements, mes craintes s’effacent devant la certitude de contribuer à sauver des vies et d’œuvrer à un monde meilleur. »