Ouragans en Amérique centrale

Tropical storm ETA destroyed everything in its path in La Lima, Cortés in Honduras.

DERNIÈRES NOUVELLES

  • L’ouragan Eta a frappé le Honduras le 3 novembre. Il a emporté sur son passage des routes et des ponts et a causé d’importants glissements de terrain et des inondations majeures avant de poursuivre sa route vers l’Amérique centrale et les Caraïbes.
  • Plus de 2 millions de personnes habitant dans ces régions en ont subi les contrecoups. La population du Honduras, dans une proportion de 20 %, est celle qui a été le plus fortement touchée. En outre, plusieurs habitants isolés ne peuvent recevoir de l’aide. Ce faisant, le pays demeure en alerte rouge.
  • L’ouragan Iota, de catégorie 4, poursuit sa course vers l’Amérique centrale. Il provoque des vents soutenus pouvant souffler jusqu’à 245 km/h et pourrait engendrer jusqu’à 400 mm de précipitations au Honduras, au nord du Nicaragua, au Guatemala et au sud du Bélize (BCAH, 17 novembre 2020, en anglais seulement).
  • Les habitants de la région de Valle of Sula, dans le nord-ouest du Honduras, doivent présentement évacuer leur domicile pour échapper à l’ouragan Iota qui, selon les prévisions, pourrait frapper les mêmes communautés qui ont subi les contrecoups de l’ouragan Eta il y a moins de deux semaines.
  • Plusieurs terres du Guatemala sont déjà détrempées par les fortes pluies engendrées par la tempête tropicale Eta; les précipitations prévues dans les prochains jours provoqueront vraisemblablement des glissements de terrain, des coulées de boue et des coulées boueuses d’origine volcanique (lahars), en plus d’endommager le réseau routier et de provoquer l’érosion des berges. Cette situation accentuera la vulnérabilité des personnes touchées.
  • Avec ses vents violents, ses ondes de tempête potentiellement mortelles et ses pluies torrentielles qui se déverseront partout en Amérique centrale, l’ouragan Iota pourrait devenir extrêmement dangereux.

LES INTERVENTIONS DE CARE

En situation d’urgence, CARE Honduras fournit de la nourriture, des abris et des articles de première nécessité comme des couvertures, des bâches et des accessoires de cuisine aux personnes dans le besoin. Elle contribue également à l’assainissement des communautés et à l’approvisionnement en eau potable, en plus de veiller à ce que les groupes les plus vulnérables, comme les femmes et les jeunes filles forcées de s’entasser dans des abris collectifs exigus, puissent accéder aux ressources visant à assurer leur protection.

Des employés de CARE sont localisés dans l’un des départements du Guatemala ayant été frappés par Eta. L’organisation travaille en étroite collaboration avec ses partenaires, lesquels sont présents dans la plupart des zones qui seront vraisemblablement touchées par Iota.

COMMENT VOUS POUVEZ AIDER

En cas d’urgence, une intervention rapide permet de sauver des vies. Donnez dès maintenant au Fonds d’intervention d’urgence de CARE Canada.