Fouzia Qazi ouvre la voie aux femmes entrepreneures au Pakistan

Par Emma Langbridge

De l’esprit d’entreprise, Fouzia Qazi en a à revendre. Il y a quatre ans, elle a créé sa propre société de tourisme au Gilgit-Baltistan, dans le nord du Pakistan. Elle a alors rapidement constaté que les touristes ramenaient des fruits secs en cadeau à leurs proches. Flairant un nouveau filon commercial, Fouzia a donc ouvert une seconde entreprise, Nature’s Best, qui vend des fruits secs, du miel et des huiles.

Elle se livre sans détour sur les obstacles qu’elle a dû surmonter en tant que femme d’affaires :

« Mes plus grands ennemis ont été la peur et les incertitudes quant à ma faculté d’y arriver. Mais j’ai réussi à passer outre », confie-t-elle.

Au Pakistan, seulement 1 % des femmes exercent une activité entrepreneuriale, contre 21 % des hommes. En véritable pionnière, Fouzia ouvre donc la voie aux autres femmes pakistanaises. Et elle ne badine pas avec cette responsabilité. Elle a déjà pris sous son aile une autre entrepreneure, Fariha, à qui elle procure encouragements et conseils.

La faible représentation des femmes dans les entreprises et la crainte initiale de Fouzia trouvent en partie leur source dans les pratiques culturelles pakistanaises. Traditionnellement, ce sont les hommes qui prennent toutes les décisions, tant dans la sphère privée que professionnelle. Mais Fouzia et son mari, avec qui elle gère ses entreprises, ont décidé de bousculer les conventions.

« Dans nos deux entreprises, c’est moi qui suis seule responsable de toutes les analyses. Je prends aussi beaucoup de décisions par moi-même », se réjouit-elle.

Le couple embauche un employé permanent et plusieurs employés temporaires.

Pour une femme, l’obtention d’un prêt en vue de créer une entreprise relève aussi du parcours du combattant.

« Il est plus difficile pour les femmes que pour les hommes d’obtenir un prêt commercial, car nous possédons rarement des actifs à offrir en garantie. De plus, nous ne sommes pas toujours au courant des procédures financières et disposons rarement de garant », explique Fouzia.

Fouzia a donc mis ses propres économies sur la table pour lancer son entreprise. Elle va maintenant demander à bénéficier de prêts et de formules financières spécialement adaptés aux femmes afin d’étendre son activité.

« Si vous êtes déterminée à créer une entreprise et à surmonter tous les obstacles qui se présenteront, c’est que vous êtes prête à franchir le pas. N’en doutez pas : vous avez toute votre place. Goûtez à ce sentiment grisant d’indépendance, déployez votre créativité, et apportez votre pierre à l’édifice dans l’intérêt du Pakistan et de votre famille. »

Fouzia Qazi

Fouzia, qui a manifestement le sens des affaires, admet volontiers l’importance de se constituer un réseau et de perfectionner ses compétences.

« Je suis d’un naturel très introverti et je n’étais pas vraiment douée pour le réseautage. Mais là encore, j’ai réussi à surmonter cet obstacle. Maintenant, je fais partie de la chambre de commerce et je dispose d’un solide réseau dans tout le Pakistan », se félicite-t-elle.

Les entreprises de Fouzia ont été touchées de plein fouet par les conséquences de la pandémie de COVID-19. En effet, qui dit interruption de la filière touristique, dit aussi licenciements et absence de revenus pour les acteurs du secteur. Mais Fouzia sait désormais qu’il est essentiel de s’adapter et d’élargir ses compétences, notamment dans le domaine des technologies numériques et du marketing.

« Le monde a changé et, avec lui, la façon dont nous interagissons avec nos clients, raconte-t-elle. Aujourd’hui, on ne peut plus faire l’impasse sur le numérique. »

Les deux entreprises de Fouzia sont aujourd’hui essentiellement passées en ligne, même si elle conserve un petit bureau et un espace destiné à l’emballage à Gilgit.

Il sera désormais possible pour Fouzia et les autres entrepreneurs comme elle d’élargir leur réseau et d’enrichir leurs compétences grâce au programme Ignite de CARE, soutenu par le Mastercard Center for Inclusive Growth. Ce programme s’adresse aux entrepreneurs qui, comme Fouzia, souhaitent accroître leur activité. En s’appuyant sur un partenariat avec les prestataires de services locaux, il donne enfin un accès indispensable au financement et à la technologie, et permet de renforcer son réseau et ses compétences entrepreneuriales.

« Si vous êtes déterminée à créer une entreprise et à surmonter tous les obstacles qui se présenteront, c’est que vous êtes prête à franchir le pas, conclut Fouzia. N’en doutez pas : vous avez toute votre place. Goûtez à ce sentiment grisant d’indépendance, déployez votre créativité, et apportez votre pierre à l’édifice dans l’intérêt du Pakistan et de votre famille. »

Pour en savoir plus sur les entreprises de Fouzia, consultez le lien suivant : https://rovepakistan.com/