LA SITUATION

La pandémie de COVID-19 nous affecte tous. Tandis qu’elle gagne les pays les plus pauvres, surchargeant par le fait même des systèmes de soins de santé déjà précaires, nous devons faire preuve de solidarité avec les personnes les plus vulnérables. CARE travaille en étroite collaboration avec les communautés pour aller au-devant de la crise et sauver des vies. Mais le temps presse.

Nous devons immédiatement nous assurer d’aller chercher toutes les ressources et toute l’expertise possibles par l’entremise des réseaux en place. C’est maintenant ou jamais. À mesure que la pandémie gagne du terrain, il devient de plus en plus difficile d’accéder aux régions touchées et d’aider les gens dans le besoin.

CARE agit rapidement pour aider les personnes les plus vulnérables aux quatre coins du monde, notamment les femmes, les jeunes filles et les populations réfugiées, à surmonter la crise. Mais pour sauver des vies, nous avons désespérément besoin de financement.

L’INTERVENTION DE CARE

Nos actions visant à contrer la COVID-19 sont inspirées de celles que nous avons déployées lors des crises générées par les épidémies d’Ebola, de SRAS et de choléra. Ainsi, nous veillons à ce que les personnes touchées puissent avoir accès à de l’eau potable et à des trousses d’hygiène et à ce qu’elles soient renseignées quant aux mesures d’hygiène.

Notre stratégie, qui repose sur les programmes en place et sur nos liens étroits avec les communautés locales, consiste notamment à :

  • fournir aux communautés des articles de première nécessité prêts à utiliser et à distribuer tels que du savon, du désinfectant, des médicaments et des vêtements de protection;
  • fournir aux communautés de l’eau potable et faire la promotion de mesures d’hygiène, notamment en ce qui a trait à l’approvisionnement en eau potable, aux contenants d’entreposage et aux installations pour le nettoyage des mains;
  • former et soutenir les intervenants de première ligne en santé et le personnel soignant, qui est majoritairement composé de femmes;
  • diffuser une information fiable en vue de contrer la désinformation;
  • fournir aux communautés de la nourriture et d’autres articles de première nécessité, particulièrement en cas de rupture de la chaîne d’approvisionnement.

 

Le travail de CARE auprès des femmes et des jeunes filles est essentiel. L’expérience nous a montré que durant une crise sanitaire :

  • les femmes, qui représentent 70 % du personnel soignant et des intervenants de première ligne, sont plus susceptibles d’être infectées;
  • les femmes ont moins de pouvoir décisionnel que les hommes, de sorte que leurs besoins sont souvent relégués au second plan;
  • les ressources en matière de santé sexuelle et reproductive sont utilisées à d’autres fins, ce qui contribue à l’augmentation des taux de mortalité maternelle.

(Source : Wenham et coll., COVID-19: The Gendered Impacts of the Outbreak, The Lancet, 14 mars 2020).

Nouvelles et histoires suggérées