LA SITUATION

Le 4 août 2020, deux explosions ont secoué la ville de Beyrouth, au Liban. Des centaines de morts, 6 000 blessés et plus de 300 000 sans-abri sont à déplorer.

Alors que les missions de recherche et sauvetage se poursuivent, le personnel de terrain de CARE fait état de milliers de personnes dormant dans la rue.

Patricia Khoder, conseillère en communications pour CARE Liban, témoigne : « J’arpente Beyrouth depuis deux jours. Les dommages sont impossibles à quantifier ni à qualifier. Je ne peux tout simplement pas imaginer à quoi ressemblera la ville après cette tragédie. Les gens que je rencontre sont accablés, mais ils font preuve d’une solidarité extraordinaire. Tout le monde met la main à la pâte pour nettoyer les décombres tout en aidant les personnes âgées qui sont parmi les plus vulnérables. Pour l’instant, nous ne savons pas encore comment, mais nous allons nous en sortir. »

Le Liban était déjà en proie à une triple crise (économique, alimentaire et plus récemment sanitaire avec la COVID-19). Beyrouth abrite par ailleurs la troisième population de réfugiés syriens en importance du pays, soit plus de 200 000 personnes déjà en situation d’extrême précarité et sur le point de toucher le fond après cette toute dernière tragédie. CARE au Liban travaille avec des communautés de réfugiés, en priorisant les femmes et les jeunes filles, souvent touchées de façon disproportionnée par les situations de crise et généralement responsables des activités du foyer et de la famille, et pour qui s’ajoute le risque de subir des violences domestiques, majeur en ces circonstances.

L’INTERVENTION DE CARE

Au cours des premiers mois suivant cette tragédie, CARE et ses partenaires locaux fourniront essentiellement de l’aide humanitaire d’urgence (colis alimentaires, argent liquide, soutien psychosocial et matériel hygiénique). Le travail visera aussi l’assistance à plus long terme : reconstruction et rénovation de bâtiments, soutien technique et aide financière, interventions et ressources psychosociales sur la durée pour renforcer la protection contre les violences sexistes, à même de s’accroître après une crise, du fait des tensions croissantes et du nombre de personnes relogées provisoirement et sommairement.

CARE is working with local partners to focus on immediate life-saving aid in the form or food parcels, cash, psycho-social support, and hygiene materials
CARE is distributing hot food, food basket

Grâce à votre soutien, CARE contribue à fournir nourriture, abri et sécurité à celles et ceux qui ont tant perdu.