LE CONTEXTE

Depuis août 2017, plus de 671 000 personnes de l’État de Rakhine au Myanmar avaient fui leur foyer pour trouver refuge au Bangladesh après une flambée de violence. Ces 600 000 personnes se sont additionnées aux quelque 200 000 autres ayant fui auparavant. La plupart des réfugiés, soit près de 80 %, sont des femmes, des enfants et des bébés.

Des milliers de personnes fuient chaque semaine. De ce nombre, plusieurs ne peuvent se rendre à destination puisque des embarcations chavirent et causent des noyades. La majorité des gens ayant fui vivent dans des camps de fortune, des champs et des chemins boueux dans la ville portuaire de Cox’s Bazar au Bangladesh, située près de la frontière du Myanmar.

Cet exode met une énorme pression sur le gouvernement du Bangladesh et les communautés locales déjà aux prises avec des problèmes de pauvreté.

Les gens ont désespérément besoin d’abris, de vivres, d’eau potable, de mesures d’hygiène et de services de santé. Un grand nombre d’enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition sévère et une épidémie de choléra est à craindre. Les femmes et les filles sont tout particulièrement à risque. L’équipe de CARE a d’ailleurs rencontré plusieurs femmes qui, lors de leur trajet pour échapper au Myanmar, ont vécu des expériences horribles de violence sexuelle, notamment des viols et des situations de traite de personnes.

INTERVENTIONS DE CARE

  • Jusqu’à présent, CARE a procuré du secours à plus de 150 000 personnes en leur offrant de l’aide d’urgence axée sur la nourriture, les abris, les services pour lutter contre la violence sexiste, la santé sexuelle et reproductive, les mesures d’hygiène et la nutrition.
  • CARE et ses partenaires ont aidé à fournir une assistance en matière d’hébergement transitoire à 4 507 ménages de réfugiés
  • 12 espaces sûrs pour les femmes et les filles et 2 kiosques d'information ont été mis en place pour offrir un espace de socialisation et de conseil aux femmes réfugiées
  • Plus de 147 000 personnes ont été aidées avec des puits, des latrines, des installations de lavage des mains et des zones réservées aux femmes
  • Plus de 15 000 ménages ont reçu des kits de dignité de l'hygiène familiale distribués et des séances régulières d'hygiène sont en cours
  • CARE et ses partenaires ont mis en place 4 centres de santé offrant des services de santé primaires et génésiques, des médicaments gratuits, des références vers d'autres hôpitaux et des services d'ambulance
  • Les enfants de moins de cinq ans souffrant de malnutrition reçoivent un traitement et des services dans 34 centres de nutrition dotés d'un personnel formé par CARE

 

CARE travaille au Bangladesh depuis 1949 et possède une vaste expérience pour agir lors des catastrophes humanitaires. Durant de nombreuses années, CARE a été présente dans le district de Cox’s Bazar, où la plupart des réfugiés ont trouvé refuge, déployant de grands efforts dans les domaines de la sécurité alimentaire, de la réduction des risques de désastres, de l’autonomisation des femmes et des réponses d’urgence. Ces cinq dernières années, CARE Bangladesh a offert une assistance essentielle à plus de 450 000 personnes.