LE CONTEXTE

Depuis août 2017, plus de 744 400 personnes de l’État de Rakhine au Myanmar avaient fui leur foyer pour trouver refuge au Bangladesh après une flambée de violence. La plupart des réfugiés, soit près de 80 %, sont des femmes, des enfants et des bébés.

À Cox’s Bazar, au Bangladesh, les femmes manquent d’intimité, d’endroits sûrs pour dormir, d’installations sanitaires propres et de soins de santé mentale. De plus, beaucoup d’entre eux n’ont pas les moyens de nourrir leurs enfants et se soucient de leur santé mentale et physique; de nombreux enfants souffrent d'expériences traumatisantes, de maladies de la peau, de diarrhée et de fièvre. La violence sexiste constitue une menace sérieuse.

Les conditions environnementales dans les camps de réfugiés, le manque de planification appropriée du site et les saisons des pluies récurrentes ont le potentiel d'avoir un impact négatif sur les réfugiés en raison des glissements de terrain, des vents forts et des pluies, de la réinstallation, etc. Les familles les plus vulnérables sont probablement les premières et les plus touchées. Comme dans toute crise, les familles dirigées par des femmes sont les plus vulnérables en raison de leur accès plus limité aux ressources.

INTERVENTIONS DE CARE

L’équipe d’urgence de CARE Bangladesh travaille dans le district de Cox’s Bazar, distribue de la nourriture et s’efforce de fournir des abris sûrs et de procéder à l’entretien régulier des abris, de fournir des services de santé, des installations sanitaires et une protection. Pour assurer une réponse rapide, efficace et efficiente aux besoins émergents, CARE, en tant que gestionnaire de site et responsable de la protection, maintiendra un stock d'urgence de kits d'abris à distribuer aux familles les plus vulnérables, ou en cas de catastrophe naturelle à grande échelle.

CARE a directement atteint plus de 315 000 personnes grâce à la distribution de nourriture, d'articles non alimentaires, de soutien en matière de santé et de nutrition, d'abris, de protection et de services d'eau et d'assainissement. En outre, plus de 180 000 enfants ont été atteints grâce au projet de gestion communautaire de la malnutrition aiguë pour lequel CARE fournit un appui technique à un consortium.

CARE travaille au Bangladesh depuis 1949 et possède une vaste expérience dans la réponse aux catastrophes humanitaires. CARE a travaillé dans le district de Cox’s Bazar, où la plupart des réfugiés ont cherché refuge pendant de nombreuses années, travaillant dans les domaines de la sécurité alimentaire, de la réduction des risques de catastrophe, de l’autonomisation des femmes et des interventions d’urgence. Au cours des cinq dernières années, CARE Bangladesh a soutenu plus de 450 000 personnes avec une assistance vitale.