ÉTAT DE SITUATION

L’ouragan Matthew, un puissant cyclone tropical de catégorie 4, a fait des ravages dans certaines régions des Caraïbes, particulièrement en Haïti et à Cuba. Des rafales de vent de plus de 250 km/h ont frappé Haïti dans la matinée du 3 octobre dernier et Cuba dans l’après-midi du 4 octobre 2016.

Haïti

Des précipitations massives ont causé de graves inondations, surtout à Les Cayes et à Grand’Anse dans le sud-ouest de la péninsule d’Haïti, laissant des milliers de personnes dans un besoin d’aide d’urgence. Environ 80 % des bâtiments ont subi des dommages ou ont été détruits à Jérémie, la capitale de Grand’Anse, et la région demeure coupée du reste du pays.

Le gouvernement haïtien a déclaré que la tempête a coûté la vie à 372 personnes. Le bilan en pertes de vies humaines devrait s’alourdir au fur et à mesure du rétablissement des lignes de communication dans les régions durement touchées. On estime que près de 175 500 personnes sont hébergées dans 224 abris provisoires. Plus de 1,4 millions de personnes ont besoin d’assistance.

La tempête s’est abattue sur la population haïtienne déjà fragilisée par les effets à long terme du séisme de 2010, de l’épidémie de choléra qui a suivi, de deux cyclones, d’une tempête tropicale et de deux sécheresses.

Cuba

Après avoir quitté Haïti, l’ouragan Matthew a laissé les traces de son passage dans l’est de Cuba. Les responsables ont rapporté d’importantes inondations et des vagues ayant atteint jusqu’à cinq mètres (16 pieds) dans les villages côtiers de l’est de Cuba. Les autorités cubaines ont évacué quelque 500 000 personnes, ne faisant état d’aucun mort. L’œil de l’ouragan Matthew a quitté le territoire cubain en passant par Baracoa vers deux heures du matin, le mercredi, s’orientant vers le nord.

Les rapports préliminaires indiquent que les provinces Guantanamo et Holguin ont été les zones les plus affectées. Baracoa, située dans la province de Holguin, est l’une des principales villes balayées par l’ouragan, et on devrait y déplorer des dégâts considérables. De puissants vents, de la pluie et des inondations côtières persistent dans certaines régions de l’est de Cuba. Des dommages sont également rapportés concernant les écoles, les maisons et d’autres infrastructures, en plus de glissements de terrain.

IMPACTS

Lorsque l'ouragan Matthew a frappé la péninsule du sud d'Haïti, il a détruit la majorité des récoltes et du bétail. Trois mois plus tard, 800 000 personnes ont besoin d'une aide alimentaire urgente, ce qui laisse le pays en danger de crise alimentaire.

Les familles ont perdu leurs provisions alimentaires, et les commerces locaux ainsi que les marchés ont aussi été fortement touchés, laissant de nombreuses familles sans aucune nourriture. La perte des moyens de subsistance et la destruction des récoltes devraient avoir des répercussions importantes sur la sécurité alimentaire dans les semaines et les mois à venir.

L’ouragan a par ailleurs causé d’importants dommages aux réseaux d’approvisionnement en eau et contaminé les autres sources d’eau. Dans le contexte d’une telle tempête, les installations sanitaires sont également vulnérables à la destruction, augmentant les risques de contamination des régions avoisinantes et les probabilités d’incidence des maladies.

En raison du caractère rudimentaire des maisons localisées dans les régions rurales et dans les secteurs les plus pauvres des zones urbaines, des milliers de bâtiments et de foyers ont été sévèrement endommagés ou détruits.

Afin de nous assurer de pouvoir envoyer de l’aide où les besoins sont les plus pressants, CARE Canada a créé un Fonds d’urgence. Donnez à ce Fonds d’urgence et aidez ainsi CARE à répondre sans tarder aux situations d’urgence telles que l’ouragan Matthew ainsi qu’à envoyer des secours où c’est prioritaire.

INTERVENTIONS DE CARE

Après l'ouragan, CARE a distribué près de 90 000 repas chauds aux personnes touchées. Maintenant que nous nous tournons vers aider les gens à reconstruire, CARE a fourni quelques graines pour les agriculteurs à replanter leurs récoltes et commencera des transferts de trésorerie pour les gens à acheter de la nourriture sur le marché local. Cela permettra aux gens de choisir les produits alimentaires dont leurs familles ont besoin tout en stimulant l'économie locale et les agriculteurs.

CARE est en action sur le terrain à Cuba et multiplie les efforts pour distribuer de l’eau, des toilettes non mixtes, des trousses d’hygiène, des articles domestiques et du matériel pour des abris pour 26 000 affectées à Guantanamo et Holguin.

CARE_BOX_Front_Worn-small_0


Il y a 70 ans, nous avons distribué les premiers colis CARE aux populations de l’Europe déchirées par la guerre. Aujourd’hui, grâce à l’aide des Canadiens, nous livrons bien davantage que de simples boîtes contenant des articles.

Par votre don d’aujourd’hui au Fonds d’urgence de CARE, vous contribuerez à soutenir la préparation des mesures d’urgence et les efforts d’assistance qui permettront de sauver des vies aussitôt que la situation dégénérera en Haïti, à Cuba et dans d’autres pays à travers le monde.