Aperçu du projet

  • FEED (Fortifying Equality and Economic Diversity – Renforcer l’égalité et la diversité économique)
  • Objectif : soutenir les communautés à l’extérieur des zones actives de conflit en répondant aux besoins immédiats de sécurité alimentaire et en réduisant la vulnérabilité
  • Groupe cible : les communautés et les foyers vulnérables dans les trois États de l’Équatoria oriental : Torit, Magwi et Ikotos
  • Où : Soudan du Sud
  • Durée : 2015 à 2018 (3 ans)

Le problème

Le Soudan du Sud, le plus jeune pays du monde – il compte 5 ans d’existence – a passé la majorité de son temps au milieu de violents conflits politiques et ethniques qui ont forcé le déplacement de plus de 1,5 million de personnes. Dans les zones actives de conflit, des organisations humanitaires comme CARE coordonnent leurs interventions d’urgence pour répondre aux besoins les plus pressants des gens. Cependant, ce n’est pas tout le Soudan du Sud qui est plongé dans cette crise humanitaire. Certaines communautés sont dans un état stable et représentent l’espoir pour la jeune nation.

Plus de 80 % de la population du Soudan du Sud vivent dans des régions rurales et dépendent de l’agriculture pour gagner leur vie (Banque africaine de développement, 2013).

L’agriculture constitue donc le point névralgique de l’économie sud-soudanaise. Toutefois, les nombreuses destructions répétées et le désinvestissement qui a résulté des décennies de conflits ont dévasté le secteur agricole du Soudan du Sud et affaibli les infrastructures, les institutions, les services de soutien et le capital humain.

Malgré la situation, il y a des possibilités et de l’espoir à l’horizon, particulièrement dans les communautés de l’Équatoria oriental, de l’Équatoria central, de l’Équatoria occidental, de Lakes, du Warrap, du Bahr el-Ghazal septentrional et du Bahr el-Ghazal occidental. Plusieurs de ces communautés sont passablement stables. Elles devraient offrir plus de résilience afin de servir de zones tampons stabilisantes pouvant réduire la propagation des conflits et bâtir les piliers capables de soutenir la croissance économique et d’améliorer la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance.

Ce que fait CARE

Le projet FEED vise à soutenir les communautés à l’extérieur des zones actives de conflit afin d’autonomiser des régions spécifiques en améliorant l’accès à la nourriture et les revenus des familles. Il est essentiel de relever les défis auxquels le pays fait face et d’y favoriser les activités agricoles afin de permettre au Soudan du Sud de se rétablir des conflits et d’atteindre ses objectifs de développement à long terme.

En partenariat avec Vision Mondiale et Oxfam – et avec le soutien financier du ministère des Affaires mondiales du gouvernement du Canada –, CARE collabore avec des partenaires nationaux au Soudan du Sud pour multiplier les impacts positifs du projet FEED, notamment avec le ministère de l’Agriculture et des Forêts, le ministère des Infrastructures, le ministère de l’Éducation, des Sciences et des Technologies, et le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports.

La priorité numéro un du projet est axée sur la formation technique agricole, le développement de places de marché afin de vendre des produits et les efforts pour éviter le gaspillage alimentaire et réduire les risques.

La priorité numéro deux consiste à aborder les préjugés sociaux profondément ancrés chez les femmes, les hommes, les garçons et les filles qui empêchent les femmes de participer à la production alimentaire et aux activités du marché.

Objectifs du projet

  • Rejoindre 60 000 foyers : 215 000 bénéficiaires directs (135 645 femmes et 79 499 hommes)
  • Rejoindre près de 353 000 bénéficiaires indirects

Partenaires