Aperçu du projet

  • Projet: TEMPS (Travaillons ensemble contre les mariages pécoces)
  • Objectif : renforcer la prévention et l’atténuation des conséquences des mariages précoces et forcés des filles dans les régions à prévalence élevée du Bénin et du Mali
  • Groupe cible : femmes, hommes, adolescentes et adolescents des zones rurales
  • Où : Mali et Bénin
  • Durée : 2015 à 2017 (deux ans)

Le problème

1 fille sur 3 se marie avant l’âge de 18 ans dans les pays en développement à travers le monde, et plus de la moitié des agressions sexuelles ont pour victimes des filles de moins de 16 ans (Nations Unies). Les mariages précoces d’enfants obligent souvent les jeunes filles à abandonner l’école, ce qui rend pratiquement nulles leurs chances d’échapper à la pauvreté. Les mariages forcés mènent souvent à des grossesses précoces, augmentant du coup les probabilités de complications de santé tant pour les mères que les nourrissons.

Ce que fait CARE

Le projet TEMPS a été implanté dans huit communes du Bénin – dans les départements de Borgou, Alibori et Couffo – ainsi que dans huit collectivités du Mali – dans les régions de Mopti et de Tombouctou – en collaboration avec des partenaires locaux. Ces partenaires indispensables sont GRASID-ONG et Équi-Filles au Bénin, et YAGTU et le duo CAID et ARDIL au Mali. Au total dans les deux pays, l’initiative touchait 45 426 bénéficiaires directs et 1 119 082 bénéficiaires indirects.

L’objectif général de cette initiative est de renforcer la prévention et l’atténuation des conséquences des mariages précoces et forcés des filles dans les régions à prévalence élevée du Bénin et du Mali. Plus spécifiquement, les équipes du projet organisent des activités visant à favoriser une transformation sociale dans les communautés. Elles mettent en place des mécanismes pour prendre soin des jeunes filles forcées de se marier et établissent des alliances stratégiques et des démarches de sensibilisation.

En collaboration avec des partenaires locaux, CARE a aidé des collectivités au Mali et au Bénin à élaborer des stratégies de transformation sociale permettant de mettre un terme aux mariages forcés des enfants. Ces stratégies ont notamment inclus :

  • de l’éducation et de la formation pour les étudiants sur les droits reliés à la sexualité et à l’enseignement et les préjudices des mariages précoces;
  • des camps de jeunes organisés durant les vacances et l’apport de clubs scolaires pour lutter contre les mariages précoces;
  • des liens développés avec des groupes communautaires, des responsables d’application de la loi et des leaders religieux pour identifier des alliés soucieux de promouvoir le projet et de favoriser une transformation sociale;
  • le soutien des membres de l’Association villageoise d’épargne et de crédit (AVEC) pour appuyer les filles victimes d’un mariage forcé grâce à une aide sociale, financière et technique et renforcer leur autonomie dans les communautés.

Objectifs du projet

  • Rejoindre 45 426 bénéficiaires directs et 1 119 082 bénéficiaires indirects au Mali et au Bénin.

Partenaires