En mars, marchons ensemble pour les femmes

Par Mara O’Brien James, présidente et chef de la direction (par intérim) de CARE Canada

Quatre ans se sont écoulés depuis que les premières marches de femmes ont déferlé sur la planète.

La frustration, la colère, l’espoir et, surtout, la détermination à œuvrer pour un monde plus juste ont guidé chacun de nos pas alors que nous descendions dans la rue et unissions nos efforts avec nos amies, nos filles, notre mari, nos fils et de parfaits inconnus. Bon nombre d’entre nous n’avaient jamais vu tant de personnes se rassembler si vite, non seulement dans nos villes et nos quartiers, mais partout dans le monde. Nous avions besoin de marcher ensemble, de rencontrer un écho et de montrer au monde que nous refusons les inégalités.

Qu’est-ce qui a changé depuis quatre ans? Chaque jour apporte son lot de changements minimes et néanmoins importants. Je les découvre dans la presse et je suis certaine que vous aussi.

La fin de 2017 a été marquée par l’apparition d’un simple mot-clic : #MeToo. En 2018, la militante pour les droits de la personne Nadia Murad, membre de la communauté yézidie, a partagé le prix Nobel de la paix avec Denis Mukwege « pour leurs efforts visant à mettre fin à l’utilisation des violences sexuelles comme armes de guerre ». Il y a quelques semaines, le témoignage d’une athlète canadienne ayant été exploitée sexuellement, à l’âge de 17 ans, par l’entraîneur qui exerçait une emprise sur sa carrière, a finalement été publié pratiquement 20 ans après les faits. Longtemps réduite au silence, elle peut désormais s’exprimer librement.

Si nous n’avons pas atteint l’égalité des genres, sommes-nous encore loin du but? Je peux seulement vous dire que chaque pas compte. Avec chaque pas en avant, une femme trouve le courage de raconter son histoire; une famille soulage ses enfants du poids des stéréotypes de genre; un enfant prend conscience de son potentiel en tant qu’être humain, et plus uniquement comme garçon ou fille.

05/03/2017 at City Hall, London. Thousands join CARE International’s #March4Women campaign in London celebrating International Women’s Day. Pictured: The March leaves city hall. Picture by Julie Edwards/CARE

La campagne mondiale #March4Women de CARE rassemble des gens pour mettre fin aux inégalités.

Nous aidons les femmes et les jeunes filles des pays en développement à sortir de la pauvreté et de situations de crise, car nous savons qu’il est impossible d’enrayer la pauvreté sans éradiquer les inégalités.

Nous savons également que vous croyez au potentiel de chaque être humain. Vous n’ignorez pas que dans notre monde interconnecté, un changement, même modeste, peut avoir des effets durables.

Dans cette optique, la campagne #March4Women de CARE vise avant tout à agir en faveur d’un monde plus égalitaire. En manifestant ou en vous exprimant, vous pouvez faire en sorte que le mois de mars soit consacré aux femmes. Voici comment...

Marchez à nos côtés

Avis aux personnes qui résident dans les environs de la capitale : nous participerons à la 4e édition annuelle de la marche des femmes d’Ottawa pour faire entendre les voix des femmes et des jeunes filles que nous soutenons partout dans le monde. Vous n’avez personne pour vous accompagner? Que diriez-vous de vous joindre à un groupe déterminé à atteindre l’égalité pour les femmes et les jeunes filles, non seulement au Canada, mais sur toute la planète? Retrouvez le personnel, les amies et les sympathisantes de CARE à l’occasion de la campagne #March4Women. La bonne nouvelle? Si vous vous inscrivez pour marcher à nos côtés, nous vous apporterons en cadeau une tuque douillette (et très voyante, cherchez-nous dans la foule!) à l’effigie de CARE.

Vous vivez près de Vancouver? Marchez comme elles!

Les femmes et les jeunes filles des pays en développement marchent en moyenne sept kilomètres par jour pour se procurer des biens de première nécessité comme l’eau ou la nourriture destinée à leur famille, ce qui ne leur laisse guère de temps pour fréquenter l’école ou gagner de l’argent. CARE œuvre pour remédier à cette situation. Vous pouvez en faire autant. Dans le cadre de l’événement Marcher pour elles de CARE, vous êtes invité à marcher 10 000 pas en solidarité avec des femmes et des jeunes filles du monde entier. Proposez à vos amis et à votre famille de commanditer votre marche : les bénéfices seront reversés à des projets de lutte contre la malnutrition au Malawi. L’événement se tiendra le 8 mars 2020 au Centre communautaire de Creekside. Soyez des nôtres!

Ajoutez votre nom

Les changements climatiques touchent l’ensemble de la population mondiale, mais pas de façon égale. Le milliard de personnes les plus pauvres, composé en majorité de femmes et de jeunes filles, est responsable de seulement 3 % des émissions de gaz à effet de serre. Pourtant, en cas de conflit ou de catastrophe, les femmes et les jeunes filles sont excessivement affectées par le déplacement, séparées de leur famille et soumises à un risque continu de violence. Les femmes doivent participer à l’élaboration de solutions plus justes, ambitieuses et durables à la crise climatique. Ajoutez votre nom à notre appel pour la justice climatique et l’égalité des sexes, et joignez-vous à d’autres sympathisants de CARE œuvrant pour un monde plus égalitaire.

Signez la pétition en ligne

Une fois membre de notre mouvement pour la justice et l’égalité entre les genres, faites un pas supplémentaire et interpelez le gouvernement du Canada. La pétition e-2395 prie le gouvernement du Canada de s’engager à ce qu’au moins 50 % du financement versé par le Canada à des pays en développement pour lutter contre les changements climatiques soit destiné à des mesures d’adaptation, soit à des façons de réduire les risques associés aux conséquences des changements climatiques. La pétition demande également qu’au moins 15 % de ce financement soit consacré à des projets ayant pour objectif principal l’égalité entre les genres.

Chaque pas est important. La campagne #March4Women compte sur votre soutien. Inscrivez-vous sans tarder.