Photo: Norah Namono/CARE

« je suis une femme fière » : l’histoire de Nyoka

En mai 2018, Turpaina Nyoka a fui le conflit au soudan du sud avec ses sept enfants. Elle a depuis été réinstallée dans le camp Rhino en Ouganda, dans le district de Terego. Elle nous raconte son histoire.

En mai 2018, Turpaina Nyoka a fui le conflit au Soudan du Sud avec ses sept enfants. Elle a depuis été réinstallée dans le camp Rhino en Ouganda, dans le district de Terego. Elle nous raconte son histoire : « Parfois, mes enfants et moi allions nous coucher le ventre vide. Il nous est aussi arrivé de devoir manger des légumes verts sans sel, dans l’attente de la prochaine distribution de nourriture. D’ailleurs, hormis les rations alimentaires, je n’avais aucune perspective pour faire vivre ma famille. »

Lorsque Nyoka s’est engagée dans la mission de CARE « Lead in Emergency » consacrée la gestion des situations d’urgence, sa vie et celle de ses enfants ont pris un nouveau tournant. Aujourd’hui, elle est non seulement en mesure de subvenir aux besoins de sa famille, mais elle est aussi devenue une des figures de proue de sa communauté et participe à y insuffler un vent de changement positif.

« J’ai connu CARE par l’intermédiaire d’une amie qui m’a encouragée à intégrer l’Association des femmes réfugiées sud-soudanaises en juillet 2019, explique Nyoka. Après avoir rejoint le groupe, je me suis demandé comment j’allais réussir à économiser chaque semaine alors que je n’avais pas de quoi acheter un paquet de sel. Mais CARE nous a proposé des séances de formation […] et nous avons appris qu’en mettant même un tout petit peu de côté nous pourrions un jour monter notre entreprise. J’ai suivi quatre de ces formations, et chacune d’entre elles m’a véritablement transformée. Grâce à l’indemnité de transport que j’ai perçue pour y assister, j’ai pu financer quelques articles de papeterie. J’ai ensuite commencé à les vendre dans ma nouvelle boutique. Depuis, je me suis reconvertie dans la vente de poisson et de charbon de bois. Je suis aujourd’hui capable de subvenir à mes besoins : plus aucun des miens n’est jamais allé au lit le ventre vide. Lorsque mon entreprise se développera, j’entends économiser suffisamment pour pouvoir emmener mes enfants étudier à l’étranger. »

Elle poursuit : « Je suis également vice-présidente de notre groupe. Dans ce cadre, j’encourage et je conseille les autres femmes sur des sujets variés comme la planification familiale. Je viens aussi en aide aux couples en décelant et en signalant les cas de violence sexiste. Je me suis maintenant rendu compte que […] ces responsabilités me permettaient de transformer la vie d’autres femmes. J’ai beaucoup de gratitude envers CARE, car aujourd’hui je suis devenue autonome. Je suis une femme fière. »

Nyoka est membre et vice-présidente de l’Association des femmes réfugiées sud-soudanaises. Il s’agit d’un des cinq groupes de femmes soutenus dans le cadre du projet Women Lead in Emergency de CARE. Cette initiative, menée avec l’appui d’Affaires mondiales Canada, est mise en œuvre dans la zone Omugo du camp Rhino, en Ouganda.

VOUS POUVEZ AIDER DES FEMMES COMME NYOKA À ÉCONOMISER POUR MONTER OU DÉVELOPPER LEUR ENTREPRISE. DONNEZ-LEUR LES MOYENS DE FAIRE BOUGER LES CHOSES DANS LEUR COMMUNAUTÉ.