Marina, réfugiée ukrainienne, embrasse sa fille Arina après avoir franchi le contrôle frontalier polonais près de la municipalité de Hrebrenne. Toutes les photos ont été prises par: Laura Noel/CARE

En photos : CARE et ses partenaires en Pologne accueillent des réfugiés Ukrainiens

PLUS DE 6,5 MILLIONS DE PERSONNES ONT FUI L’UKRAINE EN RAISON DU CONFLIT QUI Y FAIT RAGE. CARE TRAVAILLE CONJOINTEMENT AVEC SES PARTENAIRES POUR FOURNIR UNE AIDE DES PLUS NÉCESSAIRES.

Ukrainian refugees, including Valeria and her son Misha, cross the border into Poland near the town of Hrebenne. In the border zone between Ukraine and Poland, refugees that cross on buses must pass through a checkpoint with their luggage.

Des réfugiés ukrainiens, dont Valeria et son fils Misha, traversent la frontière polonaise près de la municipalité de Hrebenne. Dans la zone frontalière entre l’Ukraine et la Pologne, les réfugiés qui traversent en autobus doivent passer par un poste de contrôle avec leurs bagages.

Ukrainian Tatiana Medzatova waits at the Medyka, Poland border crossing point, for her two children, one adult and one teenager, to arrive from Ukraine. Przemysl is a crossing point set up for refugees crossing on foot. Tatiana had just received a call that her family was only an hour away.

L’Ukrainienne Tatiana Medzatova attend au poste-frontière de Medyka, en Pologne, que ses deux enfants, un adulte et un adolescent, arrivent d’Ukraine. Przemysl est un point de passage frontalier mis en place pour les réfugiés qui traversent à pied. Tatiana vient d’apprendre au téléphone que ses enfants ne sont qu’à une heure de marche.

Ukrainian refugee Marina shares a moment with her son, Timur, moments after passing through border control into Poland near the town of Hrebenne. Mother and son were fleeing Pactava in Ukraine. CARE is working with our partners Polish Humanitarian Action (PAH) at the border and elsewhere to provide food, water, clothing and other necessities to refugees.

Marina, réfugiée ukrainienne, profite d’un moment avec son fils Timur quelques instants après avoir passé le poste frontalier qui se trouve près de la municipalité de Hrebenne, en Pologne. Mère et fils fuyaient Pactava, en Ukraine.

CARE partner PAH provides food, water, clothing and other forms of assistance, at the Ukrainian-Polish border at Hrebrenne. PAH volunteers assist Natalia Kzakova and her daughter, Sofia, who fled Mariupol. The Kzakova family paused to rest and eat for a few moments before leaving the border zone for Poland, on Monday, April 11, 2022. Little Sofia said, "Our home was destroyed."

De concert avec ses partenaires de l’Action humanitaire polonaise (PAH), CARE s’active à la frontière et ailleurs pour fournir des denrées, de l’eau potable, des vêtements et d’autres biens de première nécessité aux réfugiés.

Des bénévoles de l’organisme prêtent assistance à Natalia Kzakova et à sa fille Sofia qui ont fui Marioupol. La famille Kzakova s’est arrêtée pour se reposer et manger une bouchée avant de quitter la zone frontalière pour la Pologne.

A school gym, Hala Sportowa, Lubycza Królewska, serves as temporary housing for refugees in the Polish border town, Hrebenne.

Un gymnase d’école sert de logement temporaire aux réfugiés dans la ville frontalière de Hrebenne, en Pologne.

Ukrainian refugee Nadja Deerandriva, and her cat, Benjamin, are temporarily residing at the Ukrainian House in the Polish border town Przemysl after fleeing their country.

La réfugiée ukrainienne Nadja Deerandriva et son chat Benjamin résident temporairement à la Maison ukrainienne, théâtre polonais situé dans la ville frontalière de Przemysl.

Some of the many drawings by Ukrainian refugee children that were informally displayed at an arts and crafts station in a converted school gym, Hala Sportowa, Lubycza Królewska.

Certains des nombreux dessins d’enfants réfugiés ukrainiens qui ont été exposés dans le coin bricolage d’un gymnase d’école reconverti.

Cousins Mia Taranenko and Margharita Tsimbaleij play catch with a balloon they found while waiting with other refugees at the Przemysl train station on Tuesday, April 12, 2022. This train station, located in the nearest large town over the Polish border, is a gathering place for many refugees and non-profits who are providing basic supplies and internet/cell phone charging while people wait. Most refugees are in transit to another location.

Les cousines Mia et Margharita jouent avec un ballon qu’elles ont trouvé en attendant avec d’autres réfugiés à la gare de Przemysl.

Cette gare, située dans la grande ville la plus proche de la frontière polonaise, est un lieu de rassemblement pour de nombreux réfugiés et organismes sans but lucratif qui leur fournissent des biens de première nécessité. Les réfugiés profitent de l’attente pour y recharger leur téléphone et consulter Internet. La plupart sont de passage vers un autre endroit.

Ukrainian refugee Marina embraces her daughter, Arina, moments after passing through border control into Poland near the town of Hrebenne. Mother and daughter were fleeing the Sumy region in Northwest Ukraine. CARE is working with our partners Polish Humanitarian Action (PAH) at the border and elsewhere to provide food, water, clothing and other necessities to refugees.

Marina, réfugiée ukrainienne, embrasse sa fille Arina après avoir passé le poste-frontière près de Hrebenne, en Pologne.

VOTRE DON AUJOURD’HUI AIDERA LES FAMILLES RESTÉES EN UKRAINE ET CELLES QUI ONT FUI VERS LES RÉGIONS LIMITROPHES À OBTENIR UN SOUTIEN ET DES SERVICES D’URGENCE.