APERÇU DU PROJET

  • Projet : Autonomisation des Femmes à travers l’Entreprenariat Durable ou AFED (de l’anglais Women’s Empowerment through Sustainable Entrepreneurship)
  • Objectif: Accroître la pleine participation et autonomie des femmes rurales dans la vie économique en améliorant leurs compétences en matière d’Agence, de techniques et de gestion d’AVEC ou d’entreprises et en améliorant l’accès des entreprises et coopératives existantes dirigées par des femmes aux marchés locaux, nationaux et/ou internationaux, aux services financiers et d’appui au développement des entreprises.
  • Groupes visés: 1) les femmes rurales marginalisées à faible revenu et leurs microentreprises individuelles ou collectives potentielles, et 2) les entreprises individuelles ou collectives et les coopératives de femmes rurales déjà établies (total : 3 040 femmes)
  • : au sein de quatre communes de la région de Marrakech-Safi au Maroc
  • Durée: mai 2018 à mars 2023

LE PROBLÈME

Tel qu’observé dans bon nombre de pays, la pauvreté au Maroc affecte principalement les personnes vivant en zones rurales et encore davantage les femmes. Les femmes prennent part à la vie économique de leur communauté et région, mais restent prisonnières des secteurs offrant des conditions de travail précaires. Ceci est causé par plusieurs facteurs, tels le retard historique de l’éducation des filles, le caractère discriminatoire des emplois, la division du travail au sein des familles, la restriction des débouchés ainsi que l’assignation des tâches ménagères aux femmes.  En plus, les femmes pratiquant une activité souvent ne bénéficient pas des gains engendrés par cette activité. Pour la plupart, le conjoint ou le tuteur s’approprient les gains générés par l’activité féminine. Ainsi, l’accès des femmes au monde de l’entreprenariat et aux postes de décision économique reste très faible. Seulement 0,6% des femmes actives réussissent à créer leur entreprise. Par conséquent, les femmes marocaines s’engagent davantage dans l’économie sociale et solidaire, ce qui leur permet de contribuer à la vie active par le biais d’activités génératrices de revenu.

Les leçons apprises tout au long de la mise en œuvre d’autres initiatives de CARE indiquent que les femmes sont intéressées à créer des entreprises ou à renforcer leurs entreprises ou leurs coopératives existantes, mais elles rencontrent des difficultés lors de la création de leur entreprise notamment, le manque d'accès au financement, le manque de capacités techniques et commerciales, le manque de soutien des secteurs privé et publique, le manque de compétences et de connaissances axées sur le marché et le manque de confiance, en plus d'autres obstacles sociaux. Ces obstacles à l’autonomisation économique des femmes découlent de normes culturelles étendues et profondément ancrées qui restreignent leur pouvoir d’agir et de décider, ainsi que des perceptions et stéréotypes négatifs parmi les acteurs institutionnels qui limitent l’accès des femmes aux services de développement des entreprises. En conséquence, les entreprises appartenant à des femmes ont généralement une taille plus petite et une croissance plus lente, sont moins portées à prendre des risques et opèrent principalement dans les secteurs « traditionnellement féminins », comme l’artisanat et la transformation des produits alimentaires à petite échelle.

CE QUE CARE FAIT

À travers la mise en œuvre du projet AFED, financé par le Gouvernement du Canada, CARE

  • Soutient la création d’Associations Villageoise d’Épargne et de Crédit (AVEC - termes anglais : Village Savings and Loans Associations - VSLA) connues (ophie Chassot, 2017 « Micro-épargne et développement économique: les femmes en route vers l’égalité », CARE France) pour avoir un impact à divers niveaux : politique, économique, social et individuel.
  • Comble les lacunes liées à la connaissance et la compétence individuelle des femmes (tant au niveau technique pour mettre sur pied et développer une entreprise qu’au niveau personnel pour une meilleure estime de soi et capacité d’agir des femmes) et des acteurs de l’écosystème entrepreneurial du milieu rural marocain.
  • S’attaque aux normes et perceptions sociales (stéréotypes basés sur le genre) qui influencent la manière dont les femmes sont également en mesure de devenir entrepreneures dans la région de Marrakech-Safi, notamment en favorisant les actions collectives des femmes et des hommes en les incitant à repenser les relations de genre et de sortir des boîtes de la masculinité et de la féminité tracées par la société et en engagent activement les hommes et membres des communautés à jouer un rôle clé dans la réalisation d'une plus grande égalité entre les genres.
  • Travaille en partenariat avec les responsables publiques au niveau régional et certaines organisations de la société civile pour les sensibiliser aux besoins spécifiques des femmes et intensifier indirectement le contrôle des femmes sur leur ressources et bénéfices.

 

OBJECTIFS DU PROJET

Contribuer à l’augmentation du pouvoir de prise de décisions plus équitable des femmes concernant leur entreprise individuelle ou collective.

Contribuer à l’augmentation de la réactivité aux questions d’égalité entre les genres des services de développement d’entreprise.

Contribuer à l’engagement des communautés, particulièrement les hommes, à soutenir les droits des femmes et à briser les stéréotypes de genre (dans les sphères publiques et privées) liés à l’entreprenariat féminin.

En touchant :

7 455 individus directement :

  • 3 040 femmes rurales (dont 1 312 femmes entrepreneures de 40 coopératives ciblées, 1 440 femmes futures membres des 72 AVEC qui seront créées dans le cadre du projet et 288 femmes qui œuvrent à la fois au sein d’une coopérative et qui s’intègreront à une AVEC);
  • 4 383 membres des communautés (2 191 hommes et 2 192 femmes);
  • 320 acteurs d’institutions d’appui au commerce et d’organisations de la société civile.

Environ 20 000 individus indirectement :

3 883 femmes, 3 747 hommes, 3 000 jeunes filles, 3 000 jeunes hommes, 3 200 filles et 3 200 garçons

POUR EN SAVOIR PLUS

Ressources à venir à mesure que le projet est mis en œuvre.

PARTENAIRES